Présentation

 

Liste et tarifs des massages, cliquez ici.

Pour me former, j’ai choisi les meilleurs centres :

Photo par Kévin Langevin: Massage des pieds au bol kansu

Raphaël ADAM

Le centre Tapovan à Fécamp est un lieu incroyable où j’apprends à maîtriser les techniques de cures ayurvédiques. Bien plus que du simple massage, c’est un travail global qui nous est enseigné puisque l’alimentation, le yoga, la méditation… font partie de nos apprentissages. J’y retourne régulièrement dans une optique de formation continue.

C’est chez Xavier Court Formation que j’ai appris le massage Amma assis (et le Amma allongé). En effet, il est le seul centre francophone reconnu par David Palmer, l’inventeur du massage assis et de la chaise ergonomique.

Pour le californien-suédois, j’ai choisi Azenday, centre reconnu pour son sérieux et sa qualité par la Fédération Française de Massage Bien-Être (FFMBE).

C’est aussi au contact d’autres praticiens et grâce à l’expérience que je développe de nouvelles compétences

Après de longues études en philosophie et en ingénierie de formation, j’ai travaillé 10 ans dans le domaine socio-éducatif.
Passionné par les cultures d’Asie, c’est après un massage en Inde que j’ai pris conscience de la puissance bénéfique des massages, tant pour le masseur que pour le massé. J’ai aussi découvert le bon sens de certains procédés ayurvédiques.

Parallèlement, j’ai décidé d’approfondir la pratique de la méditation que j’avais découverte grâce à une formation en mindfulness. Aujourd’hui, c’est au zen que je me consacre.

Le massage devient donc le moyen d’unir mes passions dans un tout cohérent. Aussi, le temps d’un massage, je vous propose de cheminer, au-delà du plaisir, sur la voie du bien-être.

Pourquoi choisir le nom “Ânanda Massage”?

En sanskrit, Ânanda désigne la Félicité. La bonne santé et le bien-être sont, dans l’Ayurvéda, des moyens d’arriver à cette état de conscience, signe qu’une personne a cheminé avec succès sur la Voie de l’accomplissement spirituel.

Bouddha couché à Bangkok dans la vieille ville

Ânanda est aussi le nom du disciple préféré du Bouddha.

Il fut son assistant personnel pendant vingt-cinq ans ce qui en fait le dépositaire le plus important des faits et paroles de l’Éveillé. Personnage d’un haut niveau intellectuel et spirituel, il fut désigné, après la mort de Bouddha, pour réciter les sutras qui seront  transcrits dans le Sutta Pitaka afin de ne pas les oublier. Il fut aussi celui qui persuada Gautama de laisser la possibilité aux femmes de devenir nonnes.

 

Les commentaires sont clos.